​Les violences intrafamiliales : aller plus loin en termes de prévention et de sanction

 ​Violences Intrafamiliales

Votre message : Besoin d’aide, j’ai été victime de violences physiques et morales, j’ai eu un enfant. Quand il avait 2 mois, j'ai quitté son père parce qu'il été violent avec mon fils.  Aujourd'hui je passe devant le JAF mais personne ne m'écoute et ne veut comprendre le danger que court mon enfant. Pouvez-vous m'aider?

Constat

La seule intervention du Juge aux affaires familiales dans les séparations conflictuelles ne permet  ni la résolution du conflit ni la protection des enfants par rapport à ce conflit ou à d’éventuelles maltraitances.  La saisine du juge des enfants et de l’ASE ne permet pas non plus d’améliorer la protection de l’enfant ni de modifier un mode de garde inapproprié pour l’enfant.

Les outils à la disposition de la justice aux affaires familiales ne permettent pas de prévenir dans ces situations. Pourtant il nous apparait fondamental de mettre en place des dispositifs permettant de percevoir les dysfonctionnements familiaux  afin d’assurer la protection nécessaire des enfants
La législation existante n’est pas toujours appliquée et elle ne l’est pas de la même façon partout en France ; la mise en œuvre des politiques de lutte contre ces violences manque de coordination.

​Préconisation n°1 

Créer des Juridictions spécialisées pour les séparations conflictuelles ayant pour objet des violences faites aux femmes et aux enfants,  avec des collèges pluridisciplinaires de professionnels spécifiquement formés à la prise en charge de toutes les formes de violences (magistrats, avocats, médecins, pédopsychiatres). Obtenir que les juridictions civiles et pénales œuvrent ensemble sur les dossiers ou il existe des violences physiques et/ou morales, et sexuelles.