Joey Starr...confession d'un enfant revendiqué.

Joey Starr vient de dévoiler son dernier clip, pour la chanson "Mamy" extrait de l'album "Egomaniac" dans lequel il joue un père tyrannique et brutal. Retiré à sa mère à l'âge de 5 ans, et laissé sous la responsabilité d'un père violent, ce n'est qu'à 28 ans que "Didier" retrouve enfin sa maman.
"Ce titre parle de trois femmes : ma mère, la mère de mes enfants et toutes les mères en général. Je ne suis jamais aussi impudique que dans mes textes."

Ou l'on découvre Joey (Didier Morville) petit garçon battu, et séparé de sa mère, le clip illustre fort justement ce que vivent un certains nombre de femmes aujourd'hui...


  • la violence ; "à quatre ans, l'âge du plus grand de mes fils, j'avais déjà été roué de coups",
  • l'enfant otage, et trophée de la séparation parentale marquée par la domination violente.
  • le "désenfantement" de sa mère, "Mon père a obtenu ma garde d'une manière pas très élégante", Joey Starr n'avait que 5 ans.
  • La rupture du lien mère/enfant"Je n'ai jamais su ce qu'était la tendresse.".

On y voit la prise en charge approximative de l'enfant par ce parent pourtant si "inoffensif", jusqu'à à obtenir sa garde par voie de justice.

Une mère, qu'il reverra après quasiment vingt ans d'absence."Ma mère est fière de m'avoir retrouvé. Si je l'écoutais, elle monterait sur scène avec moi (...) ma mère, c'est l'incarnation du matriarcat."

Ces enfants reproduisent la violence patriarcale dans leur propre vie. Une violence que Joey Starr à eu envers sa femme. Qu'il regrette aujourd'hui, pour laquelle il demande pardon.

Quand des enfants sont revendiqués par pour eux mais pour une "satisfaction personnelle", par égoïsme, par vengeance et:ou perversité, ils racontent leurs souffrances, et la séparation d'avec leur mère bien des années plus tard...

Voir la vidéo (cliquez sur l'image)

Mamy Blue

Mamy Blue (Feat. Nicoletta) JoeyStarr

On m'a remis sous vide, tout ça me tiraille le bide
A force de parloirs, ma mère a chopé plein de nouvelles rides
Ici-bas le paradis et l'enfer sont derrière chaque mur
Je suis pas à ciel ouvert, ça me décivilise c'est sur
Mais comme ma vie intérieure sera toujours éternelle
Je vie pour celle qui m'attend, m'a forgé sous son aile
L'amour sera toujours état de grâce jusqu'à ce qu'on me l'arrache
Je serai toujours aussi inachevé comme l'humanité
Sache que

J'connais ton blues mamie, l'amour dont tu irradies
Je te voue ma vie ma mie
Tes souffrances m'ont donné vie
Mais je risque de finir seul avec mon putain d'égoïsme
Je risque de finir tout seul avec mon cynisme.

Aujourd'hui j'irradie d'une vraie fierté paternelle
J'ai réussi à reproduire ce qu'on lui a fait à elle
J'ai le blues mamie, ça me détruit ma mie
Je suis dans le swarp, tu sais comme amputé de la vie, mamie
Tous les jours je douille plus fort à en faire chialer les murs
Je peux pas relever la tête, tellement tout va à vive allure
Toi qui m'a donné ces enfants, qui veille sur eux comme il faut
Je m'en veux, j'en crève, de t'avoir fait défaut
Ma vie a eu un sens et je l'ai prise à contre-sens
Depuis tout est souffrance, mon semblant de vie pue le rance
Sauras-tu pardonner
Je ne demande pas d'oublier
Pardonne-moi, pour ces enfants qui ne veulent qu'être aimés

J'connais ton blues mamie, l'amour dont tu irradies
Je te voue ma vie ma mie
Tes souffrances m'ont donné vie
Mais je risque de finir tout seul avec mon cynisme

Courage, abnégation, ça fait longtemps qu'elles en sont maîtres
De nos jours, toutes ces amazones sont contraintes de l'être
Quand le dominant miaule, l'ex dominé n'est plus aux ordres
Car pour protéger sa progéniture, il lui faut mordre
Femmes et enfants seul, maux d'une époque fragile
Drôle d'équilibre que de vivre constamment sur le fil
Combien de ces amazones non pas par choix vivent sur zone ou ailleurs,
Mais dignement leur courage trône,
Mère à fleur de l'âge, Mère courage, courageuse génitrice je peux palper ta rage
Faire une croix sur tes années blanches pour élever un bambin
Est un exploit de titan, et n'a rien d'anodin

J'connais ton blues mamie, l'amour dont tu irradies
Je te voue ma vie ma mie
Tes souffrances m'ont donné vie
Mais je risque de finir seul avec mon putain d'égoïsme
Je risque de finir tout seul avec mon cynisme.

paroles JoeyStarr

http://www.youtube.com/watch?v=NLweOd_yffg