Présidenti'Elles 2017 (1)

Ca y est reçu !


18/04/2017

Ca y est reçu !

On apprenait ce matin plus d’un milliard de feuillets arrivaient ainsi dans nos boites aux lettres ce matin. Ca y est à 4 jours du premier tour. Les 11 programmes pdtielles 2017. Chacune et chacun une double A4 pour convaincre.

Economie, finance, Europe, mais aussi  emploi, état d’urgence… on a voulu relever dans ces programmes livrés avec les principales mesures que prendraient les candidats, où nos problématiques de femmes & de mères pouvaient se trouver relayées.

Sans considération du- ou de la- candidate à proprement parlé, ni du parti qu’il ou elle représente, nous avons juste lu dans la profession de foi des candidats la partie qui nous intéressait : les femmes et les enfants.

Précarité, difficulté, stigmatisation, discrimination,… violences ! 

120 citoyennes* ne seront pas dans les urnes cette année, assassinées en 2016 par un ex conjoint -souvent en raison d’une séparation conjugale- et avec elles 45 enfants, on est là aussi dans un état d’urgence. 

On ouvre l’enveloppe marron et on recherche quelque chose ayant un rapport de près et de loin avec …les femmes!

Résultats....


Un front commun sur l’égalité , la parité…d’Hamon en passant par Macron et Marine le Pen et Poutou. Macron propose de faire de l’égalité une grande cause nationale. MLP un « plan national » Hamon y rajoute la représentativité, MLP, la précarité professionnelle des femmes, Pouton l’avortement et la contraception.

Toujours pour les femmes : la demi-part fiscale pour les veuves, leur serait rendue , ce qui est bien normal, proposé par Nicolas Dupont Aignan, Hamon a enfin compris qu’un enfant unique a le droit d’être considéré comme un enfant au même titre qu’un autre, et déclencherait des allocations familiales pour tous. Enfin François Fillon s’engage à multiplier les emplois familiaux –pour aider les femmes ?-.

​ 

11 candidats, on n’en a évoqué six…. manque une bonne moitié là ? 

  • Mélenchon…naaan, nada. Pas une seule fois le mot « femmes » dans son programme. Aiaaaaaa….ca craint !
  • François Asselineau, une assertion dans le terme « égalité Homme femme »…déjà on a envie de lui dire c’est "Femmes-Hommes"…si l’on en reste simplement à l’alphabet, on ne parle même pas de politesse de 'genre', hein..
  • Dé-cep-tion pour Natahlie Artaud : ((pas une seule fois le mot femmes dans son programme.          « travailleuses » ?
  • Bon Jean Lassale que l’on sait approché de longue date par un groupuscule masculiniste et patriarcal larmoyant, on en attendez pas grand-chose…Pas de bonne surprise donc : aucune mention de femmes dans sa double copie.​

Il nous reste pour boucler ce tour d’horizon Jacques Cheminade, pas de féminin non plus au programme, seul proposition qui pourrait nous intéresser, une Aide Juridictionnelle multipliée par 4…alors que les mamans se retrouvent souvent bien précaires financièrement , et contraintes d’être défendues avec ce « minima sociale de la justice », c’est une bonne idée. Reste à trouver l’avocat qui va avec, pas souvent débordant d’efficacité avec des honoraires au rabais.

Violences faites aux femmes...​Une seule proposition.

Une seule proposition -et intention- de s’attaquer aux violences faites aux femmes dans les 11 programmes reçus…  

Sous l’item « Egalité Femme-homme (et dans le bon sens), nous avons pu lire la SEULE proposition qui fasse état d’une urgence vitale pour les femmes victimes : « Renforcer les peines pour les auteurs de violences faites aux femmes ». Et c’est signé Dupont Aignan.

Nous sommes bien loin du compte en terme de protection des femmes et des enfants, d’autant qu’ils sont à présent, -grâce au jusqu'au-boutisme libéral de Mr JJ Urvoas-,  partie prenante dans le divorce "à l’amiable" de leur parent, dont ils signent désormais la convention de séparation devant notaire dès l’âge de… 9 ans ! 

Et si cela se passe mal, ils en portent la responsabilité aussi ?


Lire notre article